Vous êtes dans : Biodiversité - Agriculture

Biodiversité - Agriculture

Jardins familiaux

Les jardins familiaux existent à Montbonnot St Martin depuis 2010.

Ils sont mis à la disposition des personnes habitant ou travaillant  sur notre commune.

 Ce sont 85 parcelles d’environ 50 m² avec une grande cabane de jardin en bois où l’on peut ranger ses outils pour la saison. Des toilettes sèches sont installées pour le confort des jardiniers et leurs familles.

Les jardiniers s’engagent à respecter un mode de culture biologique (sans intrants chimiques de synthèse).

Diverses manifestations collectives visent à partager les pratiques culturales vertueuses et à favoriser les échanges entre jardiniers.

Pour obtenir un jardin, il suffit de s’inscrire en mairie ou auprès d’Agnès Rolin, élue en charge du pilotage de ces jardins :

Tel : 04.76.90.56.36

 

 

Ferme communale

La ferme communale, initiative très innovante de notre municipalité a été inaugurée en 2015. Trois hectares de terres agricoles faisant partie du patrimoine communal et un bâtiment de production maraichère ont été donnés en gestion via un bail rural à Thomas Van Ganse, gérant de l’entreprise « Citrouille et Compagnie ». Les deux premières années ont été très positives. Les productions ont été abondantes, les circuits de commercialisation bien rôdés (AMAPs, Vente directe, magasins bio, groupement de producteurs « la charrette bio »). Cette exploitation répond à un besoin croissant d’un approvisionnement de qualité en circuit court. C’est un engagement politique fort de notre commune que de soutenir cette évolution sociétale.

La ferme est un lieu d’innovation, d’expérimentation et de formation pour de nombreux stagiaires. Plusieurs classes viennent visiter les serres et l’exploitation ainsi que des collectivités désireuses de se lancer dans l’aventure.

En plus des 2000 m² de serres froides, une troisième a été construite pour abriter les plants de légumes produits sur place ainsi que des variétés anciennes de tomates pour enrichir encore l’offre pendant l’été.

Contact Ferme Communale

Vente directe de fin mai à fin novembre sur place le mercredi de 17 à 19h et le vendredi de 16 à 19heures.

producteur@citrouille-et-compagnie.fr

Vergers conservatoires

Véritables trésors de biodiversité, des pruniers, pommiers et poiriers de variétés locales anciennes ont été plantés il y a quelques années par les élèves du lycée horticoles sur un terrain municipal. Des jachères fleuries ont été semées en bordure du verger afin de garantir une nourriture saine et abondante aux insectes pollinisateurs.

Les deux vergers conservatoires de la commune ont été confiés à l’association d’arboriculture de Montbonnot qui les gère grâce à une subvention communale.

Cette association a pour vocation :

  • D’entretenir ces deux vergers (le verger de Marvoisie et le verger du Grand Saule)
  • De sauvegarder et diffuser des variétés anciennes remarquables
  • De former ses adhérents à l’arboriculture grâce des formations théoriques et pratiques : la plantation, la taille, le greffage seront étudiés et pratiqués au fil des saisons.

Ruchers

La commune a mis à disposition de l’association ADAM (association pour le développement de l’apiculture à Montbonnot) deux terrains communaux pour y implanter des ruchers associatifs, l’un dans le parc de la résidence Lucie Pellat et l’autre dans la plaine à proximité des vergers et des jardins.

L’association gère aussi les ruches appartenant à la commune (dont deux situées dans le parc de Miribel à côté de la mairie) Le miel récolté est utilisé pour faire des petits gâteaux pour les enfants de la crèche et est offert aux personnes âgées de la commune à l’occasion de Noël.

Contact Ruchers

Christian Bienvenu : 06 38 98 91 08

Myriam Dalstein : 06 72 96 10 69

Gilles Dagand : 06 99 21 38 35

Bois alluviaux

La commune a racheté récemment les derniers bois alluviaux de la plaine de l’Isère. Une commission Ad hoc se penchera sur le devenir de ces bois en vue de leur gestion dans le meilleur respect de leur intérêt écologique.

Sites protégés : Tulipes sauvages

Le parc de Miribel abrite un site de Tulipes sauvages « tulipa Sylvestris » . Il s’agit d’une espèce protégée et leur préservation se fait en collaboration avec le lycée horticole de St Ismier et l’association de botanique Gentiana.

Refuge LPO

La commune a établi depuis de nombreuses années, un partenariat étroit avec l’association « Ligue de Protection des Oiseaux (LPO). De nombreux nichoirs ont ainsi été installés et des refuges LPO créés. Le parc de la mairie a obtenu ce label ainsi que les écoles.

Haies bocagères

Les haies sont d’excellents refuges pour la faune aviaire et les insectes auxiliaires des cultures. C’est pourquoi dans l’espace communal du Grand Saule dans la plaine de l’Isère, nous avons reconstitué plusieurs centaines de mètres de haies variées : autour des jardins, autour du verger, autour de la ferme communale. Fin 2017, sera également implantée une haie mixte expérimentale, nourricière et protectrice (petits arbres fruitiers, lianes  et arbustes refuges de variétés locales) au sein de la ferme communale. Cette haie recloisonnera l’espace de culture et assurera son rôle de réservoir de biodiversité.

Elle sera entretenue en partenariat avec l’association d’arboriculture, les maraichers et des bénévoles intéressés par ce projet spécifique.

Fête des abeilles, du miel et de la nature

Chaque année pendant le premier week-end plein d’octobre, se tient la fête du miel, des abeilles et de la nature. Cette grande fête investit pendant deux jours les locaux de la maison du pré de l’eau.

Pour La 7ème édition, douze apiculteurs étaient présents et proposaient à la dégustation et à la vente leur production de miel et produits dérivés. Les adhérents de l’association ADAM étaient également présents et foisonnaient d’idées pour transmettre leur passion. Un atelier d’extraction de miel a fonctionné tout le week-end.

De nombreuses animations en direction des enfants et des plus grands ont eu lieu tout le week-end autour de l’abeille, et de la nature (pressage de pommes, manège, petit théâtre japonais « kamishibai » atelier de construction d’hôtels à insectes…).

La conférence cette année avait pour sujet  le« Changement climatique et transition énergétique, quelle réalité scientifique ?, nos leviers d'action », et plusieurs expositions étaient à disposition à propos de la gestion de nos déchets et la disparition des abeilles.

Pour clore la fête en beauté, une diffusion gratuite du film de Marie Monique Robin, « Qu’est-ce qu’on attend ?» a été proposée au public.

 Une belle réussite !

 

Prochaine édition les 6 et 7 octobre 2018